9 - L'hydrographie scientifique

L'émergence de la précision des nouvelles cartes marines
Pour naviguer, il fallait non seulement de bonnes méthodes de navigation, de bons instruments mais aussi des documents nautiques de qualité. Au XVIIIe siècle beaucoup de cartes marines étaient encore approximatives et des erreurs de navigation furent la cause de naufrages.

Le dépôt des cartes et plans de la Marine
Au sein du dépôt des archives de la Marine, créé en 1699 par Colbert, est constitué en 1720 le dépôt général des plans, cartes et journaux de la Marine. Cet organisme entièrement dédié à la documentation nautique, collecte et archive toute la documentation utile à la navigation, produit et diffuse de nouvelles cartes à partir des sources disponibles.

Naissance de l’hydrographie
Au début du XIXe siècle, les progrès de l’hydrographie sont considérables et la formation des ingénieurs hydrographes est assurée par une filière d'hydrographie. Le 6 juin 1814, est créé le corps des ingénieurs hydrographes de la Marine. La formation pratique est confiée à Charles-François Beautemps-Beaupré (1766-1854) considéré comme le père de l'hydrographie scientifique. Formé au contact des savants du Siècle des Lumières il mit au point des procédés entièrement nouveaux de levés des cartes, s'affranchissant des relèvements à la boussole et suscitant l'admiration de l'ensemble du monde maritime.

En 1886, le Dépôt général de la Marine devient le Service hydrographique de la Marine jusqu'à définir la référence de ce qui fait aujourd'hui le Service hydrographique et océanographique de la Marine (SHOM).