4 - La renaissance de la cartographie

L'époque des Grandes Découvertes
La renaissance de la cartographie fut marquée par les découvertes géographiques. Celles-ci bien entendu ne furent pas l'œuvre du hasard. Elles étaient liées tant à l'essor du commerce de l'époque qu'à l'évolution des connaissances techniques : découverte de la boussole, de l'orientation des vents et des courants marins, perfectionnement de la navigation maritime et introduction de nouveaux types de bateaux sur lesquels les navigateurs pouvaient prendre le large avec l'espoir de retourner à bon port.
Grâce aux expéditions portugaises puis espagnoles du XVe siècle (Christophe Colomb, Vasco de Gama, Balboa, Magellan ou El Cano), les cartographes purent dessiner sur les cartes de nouveaux territoires, avec une précision beaucoup plus grande. Ces différentes étapes des avancées portugaises furent consignées sur des cartes d'origine italienne. Ayant appris l'art de la cartographie pour la plupart à Venise, ces cartographes italiens puisaient aux sources portugaises les données nécessaires pour leurs cartes. Entre 1474 et 1480 Paolo Toscanelli médecin florentin, père de l'idée de la voie directe par l'ouest vers le "pays des épices" remit à Colomb une carte maritime. Les indications portées sur cette carte, dont les Antilles, servirent à l’Allemand Martin Behaim pour concevoir en 1492 le plus ancien globe terrestre conservé. Outre ces cartes manuscrites, les premières cartes imprimées du monde étaient publiées. Les Amériques du nord et du sud, nettement séparées de l'Asie furent représentées pour la première fois.