6 - Une production riche et diversifiee

Dans ce jardin du Roi, un travail d’inventaire des différentes espèces est indispensable pour faciliter la coopération et la diffusion des plantes entre les différents jardins botaniques et le Muséum de Paris. Il débute dès 1812 sous la direction de Castelnau d’Auros qui établit un premier catalogue de 486 espèces de plantes. En 1829, le directeur Montfleury de l’Horme améliore ce premier travail par un classement méthodique des différentes espèces. En 1856, trois ans après sa prise de fonction, Charles Bélanger répertorie 1850 espèces, preuve incontestable de l’accroissement de la richesse du jardin