3 - L'enfance et l'adolescence à Fort-de-France

Née le 25 août 1921 à Fort-de-France de Monsieur FITTE-DUVAL Jean surnommé Myrtille, agriculteur et de Madame née Camille ISMAEL. Le couple a eu deux enfants Georges (né en 1920) et Solange. Fuyant l’insalubrité de la ville, ils vont habiter à Balata en 1922. Les enfants sont scolarisés à l’école primaire de Tivoli, respectivement à l’âge de 7 et 6 ans sachant lire et écrire. (…)

 

« Solange FITTE-DUVAL : An fanm Akoma »

Texte de Cécile CELMA (Historienne)

 

 

« Mais la vie est difficile à cette époque : on élève les lapins à la maison ; on fait du jardinage ; les deux enfants vont couper l’herbe pour les lapins, font la récolte des haricots verts et des carottes. On va à la rivière Tivoli avec Maman faire la lessive ; ou à la pêche aux écrevisses : notamment aux « grands bois », « aux queues rouges », aux « ouassous ». Il fallait alors faire le trajet à pied de Tivoli à Balata en transportant le linge à l’aller et porter le linge plus lourd au retour.
Tivoli, c’est la campagne. Il n’y a pas de route goudronnée ; la route est bétonnée. Elle se rend à pied à l’école jusqu’au moment où elle rentre en 6ème au « Pensionnat   Colonial ».
La vie est dure mais Solange a l’insouciance de l’enfance car elle se sent protégée par la présence de Papa et d Maman. Ce que procurent les parents lui semble manquer aujourd’hui : l’éducation ».
 

 

Extrait d’entretiens accordés à Anique Sylvestre