2 - Chronologie

1920 (29 juin) : Naissance de Georges Gabriel Fitte-Duval

  • Parution du journal « Justice »
  • Création du Parti Communiste

1921 (25 août) : Naissance de Solange Fitte-Duval

1922 : La famille Fitte Duval s’installe à balata

1923 : Grève des ouvriers agricoles sur l’habitation Bassignac (Basse-Pointe, Lorrain, Sainte-Marie, Macouba, Trinité) : 2 morts Flavini Dantes et Laurence Marlacy, et 3 blessés

1924 : Inauguration de la basilique Montmartre de balata

1925 : Assassinat de Louis des Etages et de Charles Zizine à Ducos

  • Fusillade du Diamant : 12 morts et 8 blesses

1929 : Crise économique mondiale

1931 : Exposition coloniale à Paris

1933 : Solange entre au pensionnat colonial

1934 : Assassinat d’André Aliker

1935 : La marche de la faim des ouvriers de la canne

  • Renforcement du mouvement communiste

1939 : Début de la Seconde Guerre Mondiale

  • Publication de « Cahier d’un retour au pays natal » d’Aimé Césaire

1941 : Publication de la revue « Tropiques » sous la direction d’Aimé Césaire et de René Menil

1943 : Elle débute dans la vie active comme institutrice privée à  Macouba dans la famille Crassous de Médeuil

1944 : elle obtient son premier poste d’institutrice dans l’enseignement public

Première assemblée générale du Comité de l’Union des Femmes de la Martinique

1945 : Jane Léro est la première présidente de l’Union des Femmes, jusqu’en 1950

1946 : Le Comité devient une fédération de l’Union des Femmes  Françaises (U.F.F) affiliée de facto à la fédération Démocratique Internationale des femmes (F.D.I.F)

1947 : Adhésion de Georges et Solange au Parti Communiste

Georges Gabriel Fitte- Duval est élu maire du Saint-Esprit

  • Parution de « Femmes Martiniquaises », journal de l’Union auquel Solange apporte sa contribution.
  • Solange crée le Comité de l’union des femmes françaises du Saint-Esprit aux côtés de sa belle-sœur Odette Fitte-Duval, et de ses amies.

1954 : Solange est nommée administrateur de la Fédération des Œuvres Laïques (F.O.L.), puis vice-présidente de la F.O.L et de l’œuvre des colonies de vacances (1954-1984)

1956 : Démission de Césaire du Parti Communiste, flottement à l’UFM

1959 : Evènements de décembre

1960 : Ordonnance de 1960

  • Expulsion d’A. Plenel

1961 : (24 mars) Fusillade au Lamentin

1962-1963 : Affaire de l’O.J.A.M

  • Passage du cyclone Edith
  • Affaire des Tricots

1965 : L’Affaire Marny

1966 : Elle reçoit la médaille de la Jeunesse et des Sports

1969 : elle est nommée Professeur d’Enseignement Général de Collège (PEGC). Elle y reste jusqu'à sa retraite (1985).

  • Parution de « La Spiritaine »,  journal de l’Union auquel Solange collabore.

1970 : Bouillonnement culturel (E. Glissant, Y. Léro, R. Ménil, G. Gratiant, G Desportes, V. Placoly, J. Zobel…)

  • Musée Départemental d’Archéologie Précolombienne
  • Colloque         sur l’enseignement du créole et l’apprentissage des réalités antillaises.

1971 : Solange est présidente de l’Union des femmes de la Martinique

  • Elle devient présidente du syndicat d’initiative du Saint-Esprit

1971 : Elle est membre de la mission d’action culturelle d’étude mise en place en 1971 par le ministère de la Culture et le Conseil Général, qui aboutit à la création du C.M.A.C.

1973 : Premier Congrès de l’Union des Femmes de Martinique

1974 : Elle siège au Conseil d’administration du C.M.A.C. jusqu’en 1994

1976 : Solange publie « Saint-Esprit »

1977 : Elle assure la Vice présidence du Conseil d’administration  du CMAC

  • Elle reçoit la médaille d’or de la Ligue Française de l’Enseignement

1980 : Solange Fitte-Duval est Chevalier de l’ordre des palmes académiques pour services rendus à l’éducation

1982 : La gauche arrive au pouvoir avec François Mitterrand (la décentralisation)

  • Association martiniquaise pour la coordination de l’antillanisation de l’enseignement (AMCAE)

1983 : Les « Mardis de la poésie » en partenariat avec le CMAC

1987 : Création de l’association « Les Griots de la Martinique », Georges Fitte-Duval en est le Président.

1993 : Solange quitte la présidence de l’Union des femmes de la Martinique et laisse le siège à Yvette Ebion

1997 : Solange quitte L’Union des femmes de la Martinique

2003 (6 février) : Décès de Georges Gabriel Fitte-Duval

2010 : L’école de Tivoli prend le nom « Ecole Solange Fitte-Duval »

28 mars 2014 : Solange Fitte Duval décède à l’âge de 92 ans.

 

Sources : Historique de l’Union des Femmes  de la Martinique

(Solange Fitte-Duval)