1 - INTRODUCTION

« On fait de la bonne politique en faisant de la bonne poésie » : Césaire n’a jamais cessé de renvoyer la question du politique vers celle du poétique. Souvent sur le ton de la boutade, il n’a pas dédaigné user de cette énigme, qui révèle l’intime d’un homme partagé entre l’utopie poétique et la contingence politique ; tenté par la perspective d’un destin littéraire tôt advenu, et profondément solidaire de la souffrance de son peuple qui le pousse à s’engager, dans l’urgence de l’immédiat après-guerre.

 

Comment éclairer le jeu de correspondance, mais aussi d’opposition, comme les deux faces de Janus, entre l’œuvre poétique et l’action politique d’Aimé Césaire où se mêlent l’espoir, l’effort et le découragement, où se croisent les figures du rebelle, du héros et de l’homme au pouvoir ? Les relations entre poésie et politique se nouent de diverses façons :

- la poésie engagée, qui se lit immédiatement dans le Cahier d’un retour au pays natal ou dans des poèmes dont le célèbre Hors des jours étrangers, et avec plus d’attention dans des textes plus « hermétiques » ;

- les incursions du littéraire dans le politique : le souffle lyrique ou épique traverse fréquemment le discours du tribun, dans ses interventions parlementaires ou dans ses essais. Mais aussi, il maîtrise parfaitement la rhétorique didactique, appuyée de références nombreuses, mises ainsi à la portée de tous ;

- la correspondance du cheminement littéraire avec le parcours politique : les moments-clés de choix ou de rupture, sur les deux plans, coïncident, des années 1940 au début des années 80. En effet, la réflexion sur la condition et le destin de l’homme noir, sur l’exercice du pouvoir, la vision de l’histoire antillaise constituent le substrat commun de son œuvre dans les deux domaines;

- enfin, l’autonomie, voire la discordance entre une action politique pragmatique, se voulant toujours au niveau de l’humain, voire de l’individu, sorte de « bricolage » au sens anthropologique comme au sens propre ; et une vision esthétique où écriture poétique, foisonnante, coïncide avec une perception exceptionnelle de la nature dans son grandiose et dans son détail.